Sonorisation églises Boucles d'induction magnétique EaC Electroacoustique Consultant Electro acoustique Consultant Vaucluse 84 PACA Sud est Etudes Mesures Contrôles Formation

Informations complémentaires sur les boucles d'induction magnétique

    Généralités

    Une boucle d'induction magnétique fonctionne uniquement dans le domaine du magnétisme, ce qui
    entraîne un certain nombre de contraintes inhabituelles.
   
    Il existe plusieurs types de boucles d'induction magnétique qui permettent de répondre aux diverses
    contraintes locales rencontrées.

  • Les systèmes de communication "seul à seul" (kits pour guichets, comptoirs, etc.)
  • Les boucles périmètriques simples
  • Les boucles en "8" à deux ou plusieurs spires
  • Les systèmes phasés en épingles à faibles pertes
  • Les systèmes phasés en épingles à faible débordement
  • Les systèmes phasés en épingles à ultra faible débordement
  • Les boucles avec spires d'annulation
  • Les boucles spéciales
    Les boucles périmètriques sont les plus simples. Elles ceinturent une pièce ou une zone délimitée.
    L'utilisation de ces boucles est très restreinte pour plusieurs raisons.

    Quand il n'est pas possible d'utiliser des boucles périmètriques on a recours à d'autres types de boucles
    en "8" ou en épingles.

    En fonction des cas rencontrés, il est parfois nécessaires d'utiliser conjointement différents types de
    boucles.
   
Une boucle d'induction convenablement caractérisée et installée
offre un champ uniforme
et une qualité audio irréprochable.

    Les résultats doivent être conformes aux exigences de la norme NF-EN 60118-4.

En prévision d'un recours éventuel,
il faut imposer le respect de la norme dans les consultations

Généralités vers BIM

    Historique

    Le système d'induction magnétique a été développé pour venir en aide aux personnes malentendantes
    appareillées. Les premières réalisations, dans les années 40/50 visaient à faciliter l'usage du téléphone.

    Compte tenu de la technologie disponible à l'époque les premiers appareils auditifs étaient des contours
    d'oreille assez volumineux. Cela ne facilitait pas l'usage du téléphone car le microphone se trouvait mal
    placé par rapport à l'écouteur téléphonique et continuait à capter les sons ambiants dérangeants.

    Un technicien a noté que les combinés téléphoniques de l'époque laissaient fuir un faible champ
    magnétique qui pouvait être récupéré par une bobine placée dans l'aide  auditive. En commutant
    l'appareil en position "téléphone" la personne malentendante pouvait alors couper le microphone et
    mettre en fonction la bobine d'induction. Il lui était ainsi possible de capter le son clair et net
    du téléphone sans être dérangée par les bruits ambiants.

    Un appareil auditif est constitué d'un microphone qui capte les sons ambiants, d'un amplificateur associé
    à un étage de corrections et d'un mini haut-parleur. Cette chaîne audiofréquences constitue certes une
    aide précieuse pour les malentendants mais les résultats demeurent dans certains cas très imparfaits,
    notamment dans les endroits bruyants ou réverbérants où quand plusieurs personnes parlent en même
    temps. Un tel système ne remplace pas en effet l'analyse subtile normalement effectuée par un système
    auditif (oreilles et cerveau) en bonne santé.

    Les prothèses classiques sont suffisamment volumineuses pour que puisse y être implantée aisément
    une bobine d'induction. La tendance à la miniaturisation fait qu'il n'est plus possible de placer une bobine
    d'induction dans certaines prothèses qui se logent dans le conduit auditif. On pourra faire valoir que la
    présence d'une bobine d'induction ne se justifie plus puisque la prothèse étant logée dans l'oreille, il n'y a
    plus de problème pour téléphoner. Cela ne répond toutefois pas à l'attente d'une part importante de
    malentendants qui souhaitent pouvoir se rendre dans des endroits munis de boucles d'induction
    magnétique (cinémas, théâtres, musées, guichets, etc.) et pour lesquels la position "T" reste
    incontournable. De nombreux malentendants ont donc toujours recours à des appareils, certes un peu
    moins discrets, mais qui disposent d'une bobine d'induction.

    Les combinés téléphoniques actuels ne présentent plus de fuites magnétiques mais on trouve dans le
    commerce des appareils téléphoniques dédiés permettant l'écoute avec la position "T".

    Il est possible de recourir au principe de l'induction pour d'autres applications que le téléphone car ce
    procédé peut être utilisé à beaucoup plus grande échelle.
Historique vers haut de page

    Kit guichet, boucle de comptoir et système "seul à seul"

    Certains de ces systèmes sont proposés sous forme d'ensembles légers et compacts aisément
    transportables, à poser sur un bureau ou sur un comptoir. D'autres sont proposés sous forme de kits, soit
    mobiles, soit à installer à demeure. Selon leur conception et la façon dont ils sont installés ces systèmes
    offrent des résultats variables. Les systèmes fixes, bien choisis, sont les plus performants.

    Le rayonnement de ces systèmes est limité et ils ne peuvent en aucun cas être utilisés pour des visites
    guidées, par exemple.

    Si l'on excepte les ensembles compacts monobloc aisément déplaçables, deux systèmes de boucles
    peuvent être utilisés pour ce genre d'applications :

    A - Les boucles installées au sol ou sur une petite estrade, ou installées en hauteur
          Typiquement une boucle carrée au niveau du plancher ou entre 2,5 et 3,0 m au-dessus du sol. Ce
          système fournit d'excellentes performances. Il est à éviter si le sol est en métal ou en béton armé, ou
          si le faux plafond est un plafond suspendu sur profilés en acier. Ces systèmes débordent largement
          autour d'eux et n'offrent aucune confidentialité.

    B - Les ensembles sous forme de kit avec boucle préformée à installer de préférence en "L" sous le
          comptoir.
          Ces kits comportent une boucle multi tours à monter aussi haut  que possible. Un montage à
          l'horizontal offre de moins bonnes performances !
          La boucle doit être placée près de l'auditeur, idéalement de 20 à 50 cm de la position d'écoute.
          La boucle peut être repliée à sa partie supérieure pour disposer une partie de la boucle sous la
          partie horizontale du bureau. Si le panneau de devant est en métal et que le dessus est en bois, en
          plastique ou en verre, cette disposition est exigée. Dans ces conditions ces systèmes offrent
          d'excellents résultats et une parfaite intelligibilité. Si le dessus du bureau et sa face avant
          sont métalliques, une boucle de comptoir peut ne pas fonctionner convenablement. Il faut tester la
          performance avant toute installation.

    Comment définir convenablement une boucle d'induction ?

    Il existe plusieurs types de boucles d'induction.

    Pour les boucles périmètriques simples, qui ceinturent une pièce ou une zone délimitée, il est impératif de
    positionner convenablement la boucle en hauteur afin d'obtenir un champ magnétique uniforme. Cette
    hauteur, ou plus exactement, le dénivelé de la boucle par rapport à la hauteur d'écoute, est propre à
    chaque cas et dépend des dimensions de la boucle. Nonobstant de nombreuses assertions sans
    fondement, il n'existe pas de hauteur prédéfinie. Ces boucles rayonnent largement autour d'elles et sont
    sensibles aux effets du métal. Il ne faut jamais installer une boucle à hauteur d'oreille.

    Quand il n'est pas possible d'utiliser des boucles périmètriques (surfaces trop importantes, risque
    d'interférences avec d'autres boucles adjacentes, besoins de confidentialité, perturbations métalliques
    importantes, etc.), on a recours à des boucles en "8" ou en épingle qui sont généralement placées au sol.
    Ces antennes complexes sont déterminées précisément à l'aide d'un logiciel "propriétaire" sophistiqué.
    Il ne reste plus qu'à les installer telles qu'elles ont été définies.

    Compte tenu de l'influence du métal il est essentiel de connaître la structure constitutive
    du bâtiment : parois,  planchers, balcons, ferraillages de béton, ossatures de gradins, structures
    scéniques, gaines de climatisation, tuyauteries, structures métalliques de faux plafonds, etc.


    Une fois l'emplacement et le tracé de la boucle définis il reste à quantifier précisément les
    caractéristiques de la boucle elle-même, ainsi que celles de l'amplificateur. La valeur du champ
    magnétique et la qualité audio dépendent de la bonne caractérisation de ces éléments. Dans certains cas
    la liaison entre la boucle et l'amplificateur doit aussi faire l'objet d'une attention particulière.

Un système de boucle convenablement défini et installé
est conforme à la norme
et offre une qualité audio irréprochable.


Comment définir vars haut de page

    Quels amplificateurs utiliser ?

    Il y a en une différence fondamentale entre les amplificateurs classiques de sonorisation et les
    amplificateurs pour les boucles d'induction.

    Sans entrer dans les détails techniques les amplificateurs classiques sont prévus pour travailler en
    TENSION. L'usage de tels appareils, mêmes munis de transformateurs adaptateurs d'impédance, est
    une des causes de mauvais fonctionnement.

    Les amplificateurs pour boucles d'induction sont des appareils prévus pour travailler en COURANT. Ces
    appareils doivent être capable de fournir de forts courants dans la zone ou l'inductance est critique, ce
    qui n'est pas le cas de tous les amplificateurs du marché. Ils disposent aussi de fonctionnalités adaptées
    à leur usage et utiles au confort des personnes malentendantes : compresseur, compensation du
    déséquilibre tonal du aux perturbations métalliques...). On obtient ainsi une intensité convenable du
    champ magnétique, et donc du niveau sonore. Ils doivent aussi pouvoir fournir la tension nécessaire,
    indispensable à un bon équilibre sonore, à une large bande passante et à une excellente qualité audio.

    Il n'est pas possible de choisir un amplificateur de boucle sur la seule base de la surface à couvrir car
    pour une même surface, selon les rapports de dimensions de la boucle et les pertes métalliques, il peut
    être nécessaire d'avoir recours à des amplificateurs de caractéristiques très différentes. Des écarts
    de 1 à 8, voire plus, sont souvent constatés

    On ne peu pas se référer à la puissance en Watts de l'amplificateur comme on le fait habituellement en
    sonorisation car les éléments techniques à prendre en compte sont différents. Il faut dans chaque cas
    définir le courant et la tension nécessaires dans la boucle et choisir l'amplificateur en conséquence.

    Les préconisation de Watts par mètre carré souvent préconisées sont sans aucun fondement technique.

Quel ampli vers haut de page

    Pourquoi certaines installations fonctionnent mal ?

    La principale cause de mauvais fonctionnement des boucles d'induction magnétique est que très peu de
    techniciens sont familiarisés avec ces systèmes. Beaucoup d'installations sont encore aujourd'hui
    réalisées "au petit bonheur la chance" ou à la suite de laborieux tâtonnements, par des "spécialistes"
    autoproclamés, incompétents.

    Comme on parle de "boucles", cela laisse à penser qu'il suffit de ceinturer une pièce ou une zone avec
    "la boucle" pour que cela fonctionne convenablement. C'est inexact ! Il est vrai que dans certain cas on
    peut utiliser des boucles "simples" périmètriques, mais même dans ces cas élémentaires, il convient de
    positionner convenablement la boucle en hauteur en tenant compte de ses dimensions et d'éventuelles
    perturbations métalliques. Ce qui ne dispense pas de définir convenablement les paramètres du
    tandem indissociable : boucle et amplificateur.

    La mauvaise caractérisation des boucles et l'emploi d'amplificateurs inadaptés sont des causes
    courantes de dysfonctionnement. On entend dire qu'il faut poser les boucles au sol, à 80 cm de haut, à
    hauteur d'oreilles, au plafond, qu'il faut ceinturer plusieurs fois la pièce avec le fil constituant la boucle,
    qu'il faut poser la boucle en zigzag, qu'il faut un amplificateur de 30 Watts, 100 Watts, 200 Watts… Ces
    assertions sans fondement dénotent la méconnaissance des principes régissant ces systèmes et
    conduisent aux médiocres résultats souvent constatés : le niveau du champ magnétique est trop faible,
    irrégulier, la bande passante est réduite, la qualité sonore est médiocre… quand il n'y a pas
    d'interférences avec d'autres boucles ou d'autres systèmes audio, vidéo, informatiques, ou autres, du
    voisinage.

    Trop de vieilles recettes sont encore utilisées de nos jours et témoignent du manque de savoir lié à ce
    domaine.
Mauvais fonctionnement vers haut de page

  Aperçu de la réglementation

    Les systèmes à boucle d'induction doivent être conformes à certaines exigences.
    La norme Européenne IEC 118 et son équivalent Française NF-EN 60118-4 concernent la transmission
    du signal audio via une boucle d'induction magnétique. Elles visent à définir un niveau normalisé de
    l'intensité du champ magnétique capable de fournir un rapport signal/bruit adéquat sans risque de
    saturation de l'aide auditive. Dans le cas de surface importante ou en présence de perturbations
    magnétiques, il peut être nécessaire de s'écarter de cette norme.

    Sont définis :
  • La surface "utile" qui n'est pas nécessairement la surface de la boucle.
  • Le niveau moyen d'intensité du champ magnétique dans la surface spécifique : 100 mA/m
  • L'intensité maximum du champ magnétique sur la parole : 400 mA/m.
  • La réponse amplitude/fréquence : Plus ou moins 3 dB par rapport à 1000 Hz).
  • Réponse en fréquence (équilibre grave/médium/aigu) :100 à 5000 Hz à plus ou moins 3 dB
  • Le rapport signal sur bruit : idéalement inférieur à - 47 dB
    (NDLR)
    En ce qui concerne la surface spécifique utile du champ magnétique, cette surface devrait la plupart du
    temps, pour des boucles convenablement mises en oeuvre, se confondre à peu de chose près avec la
    surface délimitée par la boucle. Quand une boucle est bien installée son champ magnétique tient dans un
    gabarit de +/- 3 dB sur l'ensemble de sa surface et ne sort de ce gabarit qu'en bordure de boucle. En
    revanche si les boucles ne sont pas convenablement définies et installées le champ magnétique est plus
    ou moins irrégulier, concave ou convexe, et peut présenter des zones difficilement audibles ou au
    contraire des maximales susceptibles de saturer les appareils auditifs. Dans certains cas la surface utile
    peut se trouver sensiblement réduite, voire-même fractionnée.

Réglementation vers haut de page

    Perturbations éventuelles

    Perturbations dues aux boucles d'induction magnétiques
    Si le champ magnétique d'une boucle est sans danger pour la santé au terme des études existantes (un
    système de BIM n'a rien de commun avec un système HF), il peut avoir des effets sur certains
    équipements .
    Des boucles d'induction trop proches peuvent interférer entre elles si elles ne sont pas correctement
    définies.
    Certaines perturbations peuvent affecter les circuits audio ou vidéo (sifflements, sautes d'image, etc.), ou
    les circuits téléphoniques, informatiques, etc. Certains microphones peuvent aussi être perturbés.
    Il est recommandé de prendre ces hypothèses en compte dès le projet ou dès l'examen préliminaire
    des lieux.

    Perturbations venant de la source sur laquelle est raccordé le système
    L'amplificateur de boucle peut être autonome mais il est généralement relié à une source audio existante
    Il ne faut pas que les liaisons avec la sonorisation existante amènent leur propre lot de perturbations qui
    peuvent se révéler sous forme de souffle, de ronflements, de parasites divers, voire-même parfois de
    détection radio.
    Ces dérangements peuvent être solutionnés par un technicien audio compétent, ce qui est rarement
    le cas d'un installateur de boucle.

    Perturbations indépendantes des boucles d'induction mais perçues par les prothèses auditives
    Certaines perturbations  sont indépendantes du système de boucle lui-même.
    On rencontre de tels désordres dans les endroits où existe une pollution magnétique.
    Cela se traduit généralement par un bourdonnement basse fréquence plus ou moins gênant qui est
    directement capté par les aides auditives. Cela peut être dus à des installations électriques particulières,
    à la présence de transformateurs, de gradateurs ou d'autres sources de pollutions.
    L'installateur de la boucle n'a aucun moyen de remédier à ce type de désagrément, qui doit être traité à la
    source et n'empêche d'ailleurs pas la boucle d'induction magnétique de fonctionner convenablement.
    Dans les endroits existants le bruit de fond doit être mesuré systématiquement au préalable.

    Dans les projets, ne pas omettre d'attirer l'attention des responsables sur ce point important. Il faut
    éloigner les sources de pollution potentielles.


Perturbations vers haut de page

    Installation des boucles

    Un système de boucle peut être parfaitement défini sur plan par calcul ou simulation. Rares sont les cas
    ou il est nécessaire de procéder à des mesures préliminaires in situ.

    En pratique, ce sont les possibilités d'installation de la boucle qui sont susceptibles de poser problème.

    Le dénivelé d'une boucle périmètrique est imposé par ses dimensions. Ce dénivelé peut être vers le bas
    ou vers le haut. Quand il n'est pas possible d'utiliser une boucle périmètrique il faut avoir recours à des
    boucles en "8" ou en épingles dont l'installation est plus compliquée. Dans le cas de salles de spectacles,
    par exemple, les conducteurs seront placées au mieux dans l'angle des gradins ou sous le revêtement de
    sol s'il y en a un. En l'absence de revêtement de sol il convient d'étudier quelle est la meilleure solution
    pour passer les fils, sous fourrautages, en rainurage, sous baguettes, etc. Il faut souvent attendre la
    remise en état de la salle pour pouvoir installer convenablement la boucle.

    Les boucles peuvent théoriquement être installées en intérieur, dans la pièce, dans un sous-sol, dans des
    combles, ou à l'extérieur, voire-même enterrées. On positionnera au mieux la boucle en fonction des
    sujétions locales.     

    Quand les fils doivent être encastrés il convient de s'assurer au préalable du sérieux avec lequel
    l'étude a été menée car en cas de mauvais fonctionnement il pourra alors être très difficile, voire
    impossible, de rectifier le tir.

Installation vers haut de page

    Contrôles et mesures

   
Tous les systèmes de boucles d'induction doivent être conformes aux exigences de la norme
    NF-EN 60118-4.


    Les installateurs de systèmes hors norme, ou qui présentent des dysfonctionnements tels que des
    interférences avec d'autres boucles du voisinage, devraient être mis en demeure de réaliser, à leurs frais,
    la mise en conformité des systèmes inadaptés. Pour cela, il faut imposer le respect de la norme dans les
    consultations.

    Un mesureur de champ magnétique - FSM - permet de quantifier précisément la valeur du champ et d'en
    mesurer les variations qui ne doivent pas excéder +/- 3 dB dans la surface utile.

    Une personne non appareillée ne peut pas entendre ce qui est émis par une boucle. Il lui faut utiliser un
    récepteur auditif de boucles. L'appareil se présente sous forme d'un petit boîtier sur lequel se raccorde un
    casque ou des oreillettes. Le système est proche dans son principe d'une prothèse auditive avec bobine
    d'induction. Ce récepteur dispose généralement d'un réglage de volume et d'un filtre coupe bas simulant
    la réponse d'une aide auditive. Le champ magnétique étant "polarisé", l'appareil doit être tenu
    convenablement pour recevoir au mieux le signal issu de la boucle.

    Les récepteurs auditifs de boucle acceptent souvent, avant saturation, des intensités de champs
    magnétiques plus élevées que les aides auditives. Bien qu'il existe des récepteurs qui disposent
    d'indicateurs de niveau du champ magnétique il est utile, à chaque fois que cela est possible, de
    procéder à une vérification avec des personnes malentendantes appareillées afin d'optimiser le courant
    dans la boucle et l'équilibre tonal. La position "T" des aide auditive n'est pas toujours bien réglée par les
    audioprothésistes.

    S'adressant à des malentendants il faut offrir un signal de la meilleure qualité possible. C'est pourquoi
    il est indispensable de vérifier que l'installation est non seulement conforme aux exigences minimales de
    la norme NF-EN 60118-4, mais aussi que le système est réglé de façon optimale. La encore la présence
    de personnes malentendantes appareillées est souhaitable car la norme de dit rien sur la qualité
    intrinsèque et l'intelligibilité du signal audio.


Mesures vers haut de page

  Cahier des clauses techniques particulières - CCTP - BIM


    Observations très importantes :

    Les boucles d'induction doivent être conforme aux exigences de la norme NF-EN 60118-4.

    Indépendamment de cela, le champ magnétique de très nombreuses boucle déborde largement autour
    d'elles dans les trois dimensions, ce qui entraîne souvent des inconvénients, même si le système est par
    ailleurs conforme à la norme. Rien n'est dit non plus sur la qualité intrinsèque du signal audio.

    Alors comment être certain que tous les critères seront bien respectés et que le système, une fois
    installé, offrira bien les avantages attendus ?

    C'est afin de vous prémunir contre d'éventuels préjudices, regrettables, et parfois coûteux, que nous
    vous soumettons ce cahier des clauses techniques particulières pour les installations de boucles
    d'induction magnétiques.

    Vous le trouverez en libre téléchargement à la rubrique "Kiosque".


    Objet du marché

    INSTALLATION DE BOUCLE D'INDUCTION MAGNETIQUE - BIM - POUR MALENTENDANTS


    Introduction

    Il s'agit d'un dispositif qui permet aux personnes malentendantes équipées d'une aide auditive
    commutable en position "T" (téléphone) de recevoir un signal audio clair et net, affranchi des bruits
    ambiants.

    Le principe consiste à couvrir une pièce ou une zone délimitée avec une antenne d'induction magnétique
    faite d'un conducteur électrique judicieusement installé. Le système est plus généralement appelé
    " boucle d'induction magnétique, ou encore BIM".

    Le principe est simple. Quand un signal parcourt un conducteur électrique il se crée un champ
    magnétique autour de ce dernier. Si un autre conducteur baigne dans ce champ magnétique il apparaît à
    ses bornes un signal électrique identique au premier. On parle alors de signal "induit", d'où le terme
    d'induction.

    Dans le cas qui nous intéresse, c'est le signal audio basse fréquence envoyé dans la boucle d'induction
    qui génère le champ magnétique. Ce signal est reçu par une petite bobine d'induction placée dans
    l'appareil auditif. Cette bobine se substitue au micro quand l'aide auditive est commutée en position "T".

    Le champ d'applications des boucles d'induction est vaste car presque tous les lieux peuvent être
    équipés :
   
    guichets, ascenseurs, cabines téléphoniques, bornes interactives, portiers d'immeubles, moyens de
    transports, bureaux, salles de réunions, auditoriums, amphithéâtres, hémicycles, tribunaux, salles de
    spectacles, salles de conférences, salles de classes, palais des congrès, offices de tourisme, lieux de
    cultes,maisons de retraite, halles de sports, pavillons, appartements, cabinets médicaux, tribunaux, etc.
    Il n'y a pas de limite théorique.

    Eléments constitutifs du système

    La boucle d'induction elle-même est constituée d'un conducteur électrique isolé, fil ou ruban, de
    caractéristiques appropriées. Cette "boucle" peut ceinturer une zone à une hauteur convenable ou être
    posée au sol sous forme de "8" ou d'épingles pouvant avoir des cheminements particuliers. Certains
    systèmes font appel à deux boucles posées en quasi quadrature.

    La boucle est alimentée par un amplificateur dédié car les amplificateurs de sonorisation traditionnels,
    même pourvu de transformateurs adaptateurs d'impédance, ne sont pas appropriés.

    L'amplificateur peut être autonome et disposer d'entrées pour microphones et sources auxiliaires, ou être
    relié à une source audio existante : télévision, chaîne hi-fi, sonorisation, etc.

    Les amplificateurs de boucle disposent de fonctionnalités adaptées à leur usage :
    compresseur, réducteur de bruit, compensation des pertes métalliques, etc., visant à augmenter le
    confort    d'écoute des personnes malentendantes.

    Stade 1 : Relevé, description et analyse

    Les BIM font l'objet d'un domaine technique à part entière mais aujourd'hui encore très peu de
    techniciens sont familiarisés avec ce secteur.

    Le projet sera confié à un intervenant qui devra avoir l'expérience et les compétences nécessaires.

    Le projet fera l'objet d'un examen approfondi en vue de définir par calcul, mesures ou tests, les
    éléments nécessaires à la réalisation des stades suivants.

    A cet effet, si il s'agit d'un site existant, il conviendra de visiter celui-ci, de demander, retrouver, puis
    exploiter tout document concernant la structure, l'enveloppe du bâtiment.

    On vérifiera la présence d'autres BIM adjacentes, de réseaux audio, vidéo, informatiques, téléphoniques,
    ou autres, susceptibles d'interférer avec le système de BIM.

    On contrôlera si le lieu est le siège de perturbations magnétiques, indépendantes du système de boucle
    lui-même, mais susceptibles d'entacher le confort d'écoute des personnes malentendantes appareillées.
    Tous les systèmes audio et les éclairages devront être en marche.

    Examen du lieu

    On évaluera la date de construction et les éventuelles modifications ou extensions. Il est important de
    souligner ici la structure des différentes parois, des balcons, tribunes, sols, plafonds, etc. ainsi que la
    présence de masses métalliques ou de ferraillages susceptibles de perturber le champ magnétique de la
    boucle (piliers, fermes, ossatures de gradins, structures scéniques, ferraillages de béton, gaines de
    climatisation, tuyauteries, structures métalliques de faux plafonds, etc.).

    On évaluera les systèmes constructifs, la nature et les caractéristiques des matériaux employés.

    On se procurera des plans et, ou, on établira un relevé précisément coté. Ceci est indispensable
    notamment quand plusieurs boucles doivent coexister.

    Si il s'agit d'un projet ou d'une étude sur plans, une démarche similaire devra être observée.

    Stade 2 : Définition du tracé et du positionnement de la, ou des, boucle(s)

    Le tracé et le positionnement de la, ou des, boucle(s) d'induction magnétique devront prendre en compte :

    > Les dimensions et la forme de la surface utile à couvrir
    > La présence de masses métalliques ou de ferraillages susceptibles de perturber le champ magnétique
    > Les éventuels besoins de confidentialité
    > Les risques d'interférences avec d'autres boucles d'induction situées à proximité, existantes ou à venir.
    > Les risques de perturbations d'équipement audio, vidéo, informatiques, téléphoniques ou autres.
    > Et tous autres éléments relatifs au bon fonctionnement et à la bonne exploitation du système.

    On définira précisément par calcul, simulations, tests ou mesures, le tracé et le positionnement de
    la, ou des, boucle(s) d'induction magnétique.

    On définira précisément les caractéristiques des fils ou rubans conducteurs constituant la, ou les,
    boucle(s). On précisera la longueur de la, ou des, boucle(s) constituant le système

    L'installateur devra fournir un plan précisément coté, et indiquant clairement le cheminement de la, ou
    des, boucle(s) d'induction magnétique ainsi que les tolérances de positionnement.

    De même, on indiquera précisément la constitution et la longueur maximale de la, ou des, liaison(s) entre
    boucle(s) et amplificateur(s).

    On précisera la façon dont l'ensemble du réseau sera installé : collé, sous goulottes, sous revêtement de
    sol, sous fourreautage, etc.

    Toutes précautions devront être prises pour prévenir une éventuelle dégradation de ces conducteurs en
    usage normal : écrasement, poinçonnage, arrachement, etc.

    Stade 3 : Définition du, ou des, amplificateur(s) et des accessoires périphériques utiles au bon
                      fonctionnement


    On définira précisément les caractéristiques du, ou des, amplificateur(s) ainsi que celles des éventuels
    accessoires périphériques nécessaires au bon fonctionnement du système.

    L'installateur devra pouvoir justifier des études ayant conduit au choix des matériels retenus.

    Le, ou les, amplificateur(s) seront des appareils dédiés à l'alimentation de boucles d'induction
    magnétique. Ils devront être capables de fournir le courant et la tension nécessaires. Ils devront
    disposer des fonctionnalités utiles au confort des personnes malentendantes ainsi que d'un
    système de compensation des perturbations de la réponse en fréquence dues à la présence
    de masses métalliques.

    On précisera comment seront installés les matériels électroniques, amplificateurs et accessoires
    périphériques éventuels : en rack, sur tablette, etc.

    On précisera le ou les types de raccordement à prévoir :

    > Raccordement au secteur
    > Raccordements audio à l'installation existante : niveaux, liaisons symétriques ou asymétriques, type de
        connecteurs.
    > Télécommandes éventuelles
    > Etc.

    L'installateur devra fournir un moyen de contrôle auditif de boucles d'induction magnétique qui permettra
    au client de s'assurer à tout moment du bon fonctionnement du système.

    Le matériel devra être garanti 5 ans.
   
  • Le système devra être conforme aux exigences de la norme Française NF-EN 60118-4 relative à la
    transmission d'un signal audio via une boucle d'induction magnétique.
    L'installateur s'engage à ce que le système, une fois installé, respecte la norme en vigueur et devra
    fournir tous justificatifs d'études sous forme de notes de calculs, de résultats d'essais menés in situ ou
    de simulations informatiques, particulièrement lorsque le réseau une fois installé ne pourra plus être
    déplacé.


    Stade 4 : Raccordements mise en route et réglages

    L'installateur assurera les raccordements, la mise en route et les réglages. Il devra avoir l'expérience et
    les compétences nécessaires.

    Il aura à charge d'effectuer tous les contrôles et mesures nécessaires pour s'assurer que les résultats
    sont conforment aux exigences de la norme NF-EN 60118-4.

    S'il doit être fait usage d'un système d'égalisation celui-ci devra impérativement être réglé avec un banc
    de mesure. Ce réglage pourra être affiné en fonction des remarques formulées par des personnes
    malentendantes disposant d'une aide auditive et présentes au moment de la réception du système. Les
    réglages devront ensuite être condamnés.

    Si nécessaire, la confidentialité du système sera vérifiée. Il faudra notamment se préoccuper
    d'éventuelles résurgences du champ magnétique dues à une propagation anormale par des ferraillages
    de béton, par exemple.

    En cas de non-conformité l'installateur devra, à ses frais, mettre le système en conformité.

    L'installateur revérifiera si le lieu est le siège de perturbations magnétiques, indépendantes du système
    de boucle lui-même, et susceptibles d'entacher le confort d'écoute des personnes malentendantes
    appareillées. Avec toutes les entrées du système de boucle fermées, le bruit magnétique (mesuré avec
    un filtre en pondération A) doit être inférieur ou égal à -32 dB (référence 400mA/m).

    Le bruit est souvent caractéristique de l'environnement plutôt que du système de boucle lui-même. Dans
    les sites existants, le bruit de fond peut et doit être mesuré avant la conception ou l'installation de la
    boucle, avec tous les systèmes d'éclairage et audio en marche.

    Les résultats des réglages, tests et mesures seront consignés dans un rapport qui sera remis au client.

    Stade 5 : Equipements audio complémentaires (optionnels)

    Exemple :

    L'installateur aura également à fournir les équipements audio suivant :

    3 - Ensemble HF avec micro à main, directivité cardioïde, dédié à la parole "parlée".
    1 - Ensemble HF avec micro cravate cardioïde et micro serre-tête cardioïde, dédiés à la parole "parlée".
          Le micro cravate et le micro serre-tête pourront être utilisés en alternance.
    1 - Microphone à fil, technologie condensateur/électret, directivité cardioïde ou hypercardioïde, dédié à la
          parole "parlée", avec pied de sol, pince de fixation et câble faible bruit de 10 mètres.
    1 - Microphone à col de cygne, technologie condensateur/électret, directivité cardioïde ou
          hypercardioïde, dédié à la parole "parlée", avec pied de table et câble faible bruit de 10 mètres.
    2 - Prises micro murales au standard professionnel international XLR et le passage des lignes
          correspondantes en câble professionnel symétrique faible bruit. Emplacements à préciser avec le
          client.
    1 - Lecteur numérique permettant la lecture de CD, MP3, WMS et DVD.
    1 - Préamplificateur permettant le raccordement des sources précédentes.

    Le système devra aussi permettre le raccordement audio de sources audiovisuelles telles que :
    ordinateur, magnétoscope, caméscope, etc. Il conviendra de prévoir un jeu de cordons et d'adaptateurs
    en vue du raccordement de ces différentes sources.

    Les microphones HF devront pouvoir être utilisés simultanément et devront être conforme à la
    réglementation en vigueur.

    L'installateur devra effectuer les raccordements et les réglages et s'assurer du bon fonctionnement de
    l'ensemble.

    Stade 6 : Réception

    La réception de l'installation interviendra dans un délai de          , sans que la date du      puisse être
    dépassée.

    Un ou plusieurs contrôleurs auditifs de boucles seront mis à disposition des personnes présentes
    pendant la durée de la réception du système.

    Il faut être conscient que répondre simplement à la norme ne garantit pas totalement que le système de
    boucle d'induction audio fournisse les résultats désirés aux utilisateurs malentendants appareillés.
    D'autres tests d'intelligibilité doivent également être réalisés.

    Le bon fonctionnement du système sera utilement validé par des personnes malentendantes
    appareillées.

    Annexe : Rappel de la norme

    Le niveau moyen de l'intensité du champ magnétique est lié à la valeur moyenne à long terme d'un signal
    de la parole appliqué au système.
  • Intensité du champ magnétique recommandé à 1000 Hertz : 20 dB (± 3 dB)  re 1 A/m - environ 100 mA/m
  • Intensité maximum du champ magnétique : 8 dB re 1 A/m - environ 400 mA/m
  • Réponse en fréquence recommandée : 100 à 5000 Hertz à +/- 3 dB à 1000 Hertz.
  • Rapport signal sur bruit supérieur à 47 dB
    (l'installateur devra s'informer au préalable du contenu précis de la norme et des textes connexes et
    concomitants).
CCTP vers haut de page

Un logo que les malentendants aimeraient voir plus souvent

Il indique
que l'endroit est équipé
d'une boucle d'induction magnétique
                                                                                                                                                                                                 





Cliquez pour agrandir l'image





Cliquez pour agrandir l'image




















Cliquez pour agrandir l'image


Cliquez pour agrandir l'image




























Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
































Cliquez pour agrandir l'image
















Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
















Cliquez pour agrandir l'image
















Cliquez pour agrandir l'image